La fécondité des Français toujours élevée

0
1058

En 2011, 827 000 bébés sont nés en France, selon les derniers chiffres de l’Insee. Mais l’institut prévoit un ralentissement sur les 30 prochaines années.
 

Le taux de fécondité a légèrement diminué, il est de 2,01 enfants par femme, au lieu de 2,03 en 2010. Mais le nombre de naissance se maintient à un niveau élevé. « De nombreuses conditions favorables sont réunies en France. Les femmes peuvent continuer à travailler ou non… Les couples savent qu’ils vont bénéficier d’une politique familiale qui atténuera les conséquences financières de ce changement », explique Pascale Breuil, chef de l’unité études démographiques et sociales de l’Insee. En Europe, seul l’Irlande dépasse la France, avec 2,07 enfants par femme.

Un ralentissement attendu

Ce qui continue aussi à augmenter c’est l’âge moyen à l’accouchement. Il atteint 30,1 ans en 2011, contre 30 ans en 2010. Toutefois, malgré une croissance démographique soutenue, l’Insee prévoit un ralentissement sur les 30 prochaines années. Les générations du baby-boom vont vieillir et le nombre des décès va par conséquent augmenter. Si le nombre des naissances n’augmente pas, la croissance démographique ralentira. Pour l’heure, les chiffres sont satisfaisants. La France compte 65,35 millions d’habitants. Elle a gagné 349 000 personnes par rapport à 2010.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.