La gestion du stress pendant la grossesse

0
185
stress pendant la grossesse

L’arrivée d’un bébé est un grand changement pour la femme et pour le couple, et il est tout à fait normal que parfois, la situation fasse stresser. On s’inquiète pour la santé de l’enfant à naître, pour les différents examens à faire les 9 prochains mois, pour la finance, pour votre vie de couple après la naissance, pour l’accouchement… Pourtant, la grossesse doit bien se dérouler. Afin de gérer le stress lors de la gestation, voici nos conseils.

Grossesse et stress : les risques

Le stress produit des sécrétions hormonales qui peuvent passer la barrière du placenta. L’hormone du stress qui est le cortisol peut donc se retrouver dans le sang du bébé. Mais le stress n’impacte pas toujours sur la grossesse. Le stress d’adaptation après la confirmation de la gestation est une réaction de défense devant une nouvelle situation, et c’est normal, car cette période provoque beaucoup de bouleversements émotionnels et physiques. Le stress émotionnel produisant la peur, la tension, l’irritabilité et des sautes d’humeur n’est pas aussi dangereux. Cependant, il faut s’inquiéter dans le niveau de stress est important. Il arrive après les événements angoissants comme le deuil, le chômage, un accident, les soucis conjugaux ou familiaux… Ces derniers peuvent avoir des conséquences chez la femme enceinte et son enfant. Ils sont associés à diverses complications de la grossesse comme le retard de croissance, un accouchement prématuré, un faible poids à la naissance… Il entraîne aussi des maladies de l’oreille, des maladies infectieuses, des problèmes au niveau des voies respiratoires… Les recherches ont également démontré le développement de l’eczéma et de l’asthme. Donc, la future maman doit apprendre à gérer le stress pendant la gestation.

Nos conseils pour gérer le stress durant la grossesse

Se détendre et lâcher prise : Pendant votre grossesse, limitez le stress en prenant du temps pour vous. Faites des balades, prenez un bon bain chaud, lisez… Évitez les choses qui ne sont pas essentielles comme les tâches ménagères pour profiter d’un moment de relaxation. Si vous avez d’autres enfants, faites-les garder de temps en temps par votre entourage. Pensez à votre bien-être avant de vous soucier de celui des autres. Vous n’avez pas à vous sentir coupable. Egalement, n’essayez pas de tout contrôler. Quand vous vous sentez fatiguée, allez dormir tôt, et faites des siestes. Vous avez besoin de sommeil, car votre organisme travaille durement afin d’assurer le bon développement de votre bébé.

Bien manger : Pour que vous vous sentiez bien tout au long de votre grossesse, vous avez besoin de bien manger. En vous nourrissant correctement, vous serez moins fatiguée. Adoptez une alimentation saine, équilibrée et variée riche en vitamines, en minéraux et en acides gras essentiels oméga-3. Pour une bonne absorption de tous ces nutriments, consommez régulièrement des noix, des fruits, des produits laitiers, de la volaille, des céréales, des légumes, de la viande maigre… Afin d’augmenter le taux de sérotonine et de mélatonine dans votre organisme, les substances chimiques favorisant le sommeil et la sensation de bien-être, misez sur le tryptophane. Vous le trouverez dans plusieurs aliments comme les graines et les noix.

Le sport : Pratiquer des exercices physiques influe sur l’humeur. Toutefois, toutes les activités sportives ne sont pas adaptées pendant la grossesse. On vous conseille de faire de la natation afin de tonifier vos muscles et de préserver vos articulations. Le yoga prénatal aide à étirer le corps, à booster l’énergie vitale et à connaître différentes techniques de relaxation, de respiration et de méditation. Cette discipline douce soulage grandement les anxiétés. Essayez de bouger un peu tous les jours. Si vous travaillez, levez-vous régulièrement de votre chaise pour marcher, et au déjeuner, sortez pour prendre l’air, même si ce n’est que pour une petite dizaine de minutes.

L’aide de vos proches : Que vous soyez stressée par la santé de votre bébé, par votre futur rôle de parent, par l’accouchement ou autre, sachez que tout au long de cette période, vous n’êtes pas seule. Pour libérer votre esprit, parlez de vos ressentis et de vos inquiétudes à votre partenaire, aux membres de votre famille, à vos amis…, ça vous aidera à vous sentir mieux. En effet, vos proches vous apporteront une précieuse aide, car ils peuvent vous épauler, mais aussi faire certaines tâches ménagères comme les courses… N’hésitez pas aussi à créer des liens avec d’autres mamans et à partager vos ressentis et vos émotions avec elles.

Se préparer à la naissance : Si l’accouchement vous inquiète, notamment la douleur, minimisez le stress en suivant des cours de préparation à la naissance, et ayez toutes les informations concernant le travail et la délivrance. Si vous allez accoucher par césarienne, évoquez vos peurs et vos angoisses à votre gynécologue ou à votre sage-femme. Avec l’aide d’un professionnel de la santé, vous allez surmonter vos craintes et être moins stressée. De même, visitez l’hôpital, plus précisément la salle d’accouchement avant le jour J. Si ce n’est pas possible, faites une visite virtuelle pour être plus rassurée et zen lors de l’accouchement.

Poursuivez votre lecture avec Accouchement : Quand partir à la maternité ?

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.