Grossesse, les bienfaits de la médecine douce

0
263
Médecine douce pendant la grossesse

La grossesse rime avec des petits maux qui ne sont pas toujours agréables pour la femme enceinte, mais au lieu de se rabattre sur les médicaments chimiques, il existe des moyens plus naturels pour les soulager. Si vous êtes enceinte et que vous souhaitez le meilleur pour vous et pour votre bébé, découvrez la médecine douce qui est à la fois efficace et douce. Entre l’acupuncture, l’ostéopathie, la sophrologie… le choix ne manque pas.

La médecine douce et tous les soins y afférents

Actuellement, beaucoup de gens se tournent vers la médecine douce, car elle est efficace. De plus, contrairement à la médecine classique, elle n’est dangereuse pour la santé. En effet, elle n’entraîne pas l’augmentation du taux de mauvais cholestérol, la formation de cellules cancéreuses, le diabète, les problèmes pancréatiques… Pendant la grossesse, la médecine douce est intéressante, et les soins prennent différentes formes pour le bon développement du fœtus et pour la santé de la mère. La femme enceinte a à sa disposition l’homéopathie, l’ostéopathie, la phytothérapie, la sophrologie… Mais il faut quand même faire attention. Avant d’avoir recours à la médecine douce, le mieux est de demander l’avis d’un médecin pour qu’il propose le soin adapté à la femme enceinte.

Les bienfaits thérapeutiques de chaque médecine douce

La grossesse s’accompagne avec quelques problèmes de santé comme les douleurs au ventre, aux jambes, aux pieds, au dos… Il n’existe pas encore de traitement pour vraiment les soulager, mais force est de constater que la médecine douce aide grandement.

  • L’ostéopathie: Cette pratique consiste à faire des manipulations musculo-squelettes sur l’ensemble du corps. Les gestes sont doux et faits d’étirements et de massages. Lors de la grossesse, elle aide la femme à s’adapter progressivement aux changements structuraux en relâchant les tensions accumulées tout au long des mois au niveau du diaphragme, du bassin, du thorax et du crâne. Ça participe à la détente de la structure osseuse et des tissus ainsi que des ligaments. Mais l’ostéopathie aide également en cas de brûlures d’estomac et de reflux gastrique. Ce n’est pas rare pendant la grossesse, car lorsque le bébé grandit, l’utérus aussi, et ça remonte l’estomac vers le haut et cause les brûlures.
  • L’acupuncture: Elle consiste à placer des aiguilles fines dans le corps, c’est indolore et sans effets secondaires pour stimuler certains points précis tout en rétablissant la circulation énergétique. L’acupuncture améliore le bien-être de la maman et atténue les désagréments comme les nausées, les vomissements, l’insomnie, la sciatique et la constipation. Il suffit d’une à deux séances pour calmer les symptômes de la grossesse. À l’approche de l’accouchement, l’acupuncture aide à la maturation du col de l’utérus tout en favorisant la descente de bébé. Pratiquée lors de la naissance, elle a un effet antalgique pour baisser la douleur.
  • L’homéopathie: Cette pratique consiste à administrer d’infimes doses d’une substance (animale, végétale ou animale) qui à fortes doses peuvent provoquer les mêmes symptômes à combattre. Lors de la grossesse, l’homéopathie calme les vomissements et les nausées pendant le 1er trimestre de grossesse. Elle est aussi recommandée pour traiter les jambes lourdes. Cependant, l’automédication est interdite, il faut approcher un homéopathe avant de prendre le traitement. À l’approche de la naissance, l’homéopathie prépare et accompagne le travail, surtout pour dilater le col de l’utérus.
  • L’aromathérapie: Cette médecine douce est appréciée pour apaiser les maux de la grossesse, mais toutes les huiles essentielles ne sont pas recommandées à la femme enceinte comme l’huile essentielle de menthe poivrée, de sauge officinale, de romarin et d’aneth. Ces dernières sont dangereuses pour le développement du cerveau du bébé. Les huiles essentielles de ciste, de cyprès de Provence, de myrte rouge et de genévrier sont aussi à bannir, car elles affectent le système hormonal. Les huiles adaptées à la gestation sont les huiles essentielles de citron pour lutter contre les nausées, de l’épinette noire pour combattre la fatigue, de géranium ou de laurier noble ou d’eucalyptus contre le mal de dos et les vergetures. Il faut toujours suivre à la lettre les recommandations du professionnel de santé.

Les bienfaits relaxants de la médecine douce

La médecine douce accompagne toutes les femmes enceintes en soulageant tout au long de la grossesse le corps et leur esprit, car elles subissent plusieurs changements physiques et surtout aussi psychologiques. Elle aide grandement lors de la préparation de l’accouchement. Elle est capable d’apporter une grande sérénité grâce aux différentes techniques de respiration. Le yoga et la méditation baissent le stress tout en éliminant l’angoisse, les sautes d’humeur, l’irritabilité et la panique. La future maman trouvera relaxation, paix intérieure, détente et équilibre émotionnel. Cette pratique alternative qu’est la médicine douce permet aussi de garder le contrôle des émotions. Pour le bébé, elle apporte une meilleure oxygénation.

Vous serez aussi intéressée par 9 mois et moi, l’application qui accompagne votre grossesse.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.