L’accouchement et l’hypnose

0
176
Accouchement sous hypnose

Enceinte, vous souhaitez accoucher naturellement sans pour autant connaître une intense douleur ? C’est réellement possible grâce à l’hypnose. En effet, cette dernière peut remplacer la péridurale. Pour sa capacité à combattre la douleur, l’hypnose est choisie par de plus en plus de femmes pendant leur accouchement. Si cette solution vous intéresse, on fait le point tout de suite.

L’accouchement sous hypnose

L’hypnose est un état de conscience modifié se basant sur la séparation volontaire et consciente entre l’esprit et le corps. On la pratique régulièrement dans notre quotidien, par exemple quand on est au volant de notre voiture tout en pensant à ce qu’on va manger au dîner. L’accouchement sous hypnose créé dans les années 80  n’a aucune emprise sur l’esprit de la femme qui accouche, car c’est elle qui contrôle ses émotions et son corps. Le but de cette pratique est de l’aider à gérer les contractions, à vaincre la douleur en concentrant ses pensées sur une chose positive qui lui apporte du réconfort, à maîtriser sa respiration et à contrôler le stress. Il est possible que la douleur soit associée à une couleur, à une personne, à un endroit… ça permet de gérer les sensations ressenties pendant la naissance. Ainsi, plus la patiente est capable de développer sa capacité d’imagination, plus l’hypnose sera efficace, et plus la naissance sera moins douloureuse. L’hypnose est seulement pratiquée dans les établissements hospitaliers avec des personnels qui sont formés sur cette méthode.

Le déroulement de l’accouchement sous hypnose

Pour accoucher sous hypnose, il faut faire les séances au 4ème et au 5ème mois de la grossesse. Chaque séance est personnalisée et encadrée par des sages-femmes formées à cette pratique, et elle dure une dizaine de minutes. Il n’y a pas de nombre de séances à compléter, tout dépend de la capacité d’imagination pour la gestion de la douleur. Ainsi, certaines femmes ont besoin que de 3 ou 4 séances avant l’accouchement, et d’autres ont besoin de plus de séances. Lors de ces séances, il y a des exercices à faire, ça consiste à dissocier le corps de l’esprit, à s’imaginer dans un lieu qu’on aime… C’est prouvé que la douleur physique et psychologique se trouve dans les mêmes parties du cerveau. Donc, en ayant des pensées agréables et positives, les douleurs physiques se retrouvent soulager. Il y a également les exercices de méthodes de respiration. En effet, quand les douleurs arrivent, les femmes enceintes préfèrent la respiration que l’imagination ainsi, elles n’arrivent pas à se déconnecter et sont confrontées à la douleur. Mais notons également la transmission de la douleur, quand une contraction arrive, il est possible de la déplacer dans une autre zone du corps en créant une douleur artificielle. Ça va distraire le cerveau, et les contractions ne se feront moins ressentir.

L’efficacité de l’accouchement sous hypnose

Si jusqu’à maintenant, l’efficacité de l’hypnose dans le cadre de l’allègement des douleurs pendant l’accouchement n’a été pas prouvée par aucune étude scientifique, force est de constater qu’elle aide énormément pendant le travail en permettant d’accoucher naturellement et sereinement, car la douleur se retrouve diminuée. Elle présente 3 avantages principaux : douleur apaisée pendant la naissance, dilatation rapide du col de l’utérus et accouchement rapide. Mais encore, les femmes enceintes qui ont opté pour l’accouchement sous hypnose récupèrent très vite. Les autres atouts de la naissance sous hypnose sont une grande satisfaction émotionnelle, une relaxation profonde, un immense bien-être pour la maman et pour le bébé ainsi que l’absence de médicaments. Cet état permet de libérer l’ocytocine et les endorphines, les hormones simplifiant la délivrance. À noter que les femmes enceintes qui ont choisi cette méthode d’accouchement naturelle disent se sentir plus détendues, plus confiantes, plus concentrées et surtout aussi moins effrayées. Elles témoignent donc l’efficacité de l’accouchement sous hypnose. La douleur lors de la délivrance est bien réelle, ajoutée à la peur de l’inconnu qui ne fait qu’accentuer encore plus le mal, ça crée par la suite du stress et de l’anxiété ralentissant et compliquant le travail.

Bon à savoir

L’accouchement sous hypnose concerne toutes les femmes enceintes, surtout celles qui sont contre-indiquées à la péridurale. Cependant, cette technique peut ne pas marcher pour les personnes ayant des troubles psychotiques. Pour que ça marche, il faut avoir une totale confiance au personnel médical. Notons également que la réussite de l’accouchement sous hypnose est conditionnée par la présence du père, il doit être présent pour symboliser le repère pour sa partenaire qui accouche et pour l’aider à se détendre. L’hypnose permet un accouchement naturel, mais il est toujours possible de demander une péridurale ou des médicaments. Ça arrive que la femme enceinte qui est fatiguée ne parvienne pas à dominer la douleur, et les médecins peuvent utiliser des méthodes classiques pour la soulager.

Lisez également Tous les mythes sur la grossesse.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.