Le vaccin contre la grippe quand on est enceinte : bonne ou mauvaise idée ?

0
754
Vaccin contre la grippe

Quand l’automne arrive, l’épidémie de la grippe s’installe, et c’est suivi par une grande campagne de vaccination antigrippale. Il faut savoir qu’en France, la grippe est la première cause de mortalité par maladie infectieuse. Les sujets à risque sont les plus de 65 ans, les personnes souffrant de maladies chroniques, les bébés de moins de 2 ans, les personnes obèses, les immunodéprimés ainsi que les femmes enceintes. Pour cette dernière, se soigner d’une grippe est un vrai casse-tête, c’est très compliqué pour éviter les complications pour le bébé et la maman. Qu’en est-il alors du vaccin contre la grippe pour les femmes en gestation ?

Qu’est-ce que la grippe ?

Beaucoup de personnes redoutent la grippe, et c’est une épidémie annuelle qui peut toucher tout le monde sans exception. Cette maladie est causée par un virus de la famille des influenzas, et on retrouve 3 types bien différents. Mais le plus dangereux est le virus de type A qui est responsable de pandémies mortelles. Il y a aussi le virus de type B que sévit sur le territoire français ainsi que le virus de type C qui est inaperçu vu que ses symptômes ressemblent à ceux d’un rhume. Mais qu’importe le type, le virus de la grippe touche les voies respiratoires plus ou moins intensément. Après la période d’incubation de 2 à 5 jours, le virus apparaît de manière brutale par une forte fièvre atteignant les 40°C. Cet état fébrile vient avec différents symptômes comme les courbatures, les frissons, la toux sèche, le nez bouché, les céphalées, les douleurs dorsales et la fatigue généralisée. Pour se rétablir d’une grippe saisonnière classique, il faut à peu près 10 jours. Mais il faut savoir que la grippe est grave quand elle atteint les femmes enceintes. Quand une femme attend un bébé, tout son organisme se mobilise pour le développement de ce dernier, et c’est ce qui la rend plus vulnérable à certaines maladies infectieuses comme la grippe.

Les femmes enceintes les plus concernées par la grippe

Grossesse et grippeLa période de gestation est un facteur à risque de la grippe. Même si les femmes enceintes n’ont pas plus de chances de souffrir d’une grippe, elles sont plus sujettes à des complications éventuelles causées par l’infection. Il faut savoir que pendant la grossesse, les femmes font face naturellement à un changement de leur système immunitaire, de leur fréquence cardiaque et de leur consommation en oxygène. Et ce sont ces changements qui les rendent plus sensibles aux attaques des bactéries. Donc, la contamination de la grippe peut être grave pendant la grossesse aussi bien pour le fœtus que pour la mère. Mais il faut préciser que ce n’est pas le virus en lui-même qui est un danger, mais les symptômes de la maladie. En effet, une forte fièvre non traitée peut amener à une fausse couche, et si la grossesse est avancée, cela peut conduire à des contractions prématurées. L’autre complication grave due à la grippe est le retard de croissance intra-utérin. Pour la mère, la détresse respiratoire est redoutée, cela demande une hospitalisation pour la surveillance de son état.

Les traitements de la grippe pendant la grossesse

Même si on prend toutes les précautions, la grippe peut arriver pour obscurcir quelques jours de la grossesse, car ça expose à des risques. Les femmes enceintes qui constatent les premiers signes de la grippe doivent consulter rapidement un médecin. Leur prise en charge doit se faire de manière précoce. Il faut leur donner un traitement antiviral et limiter le plus possible les risques de complications. Il est aussi possible d’avoir recours à l’homéopathie pour traiter l’état grippal des femmes en gestation. Cependant, il est important de se bien se reposer et de beaucoup s’hydrater afin de se rétablir très vite. Il ne faut surtout pas s’automédicamenter, car les médicaments peuvent passer la barrière du placenta pour arriver au fœtus. Également, il ne faut pas prendre des produits naturels. Pour soigner les maux de gorge, il est possible de se gargariser avec de l’eau salée quant à la congestion nasale, les femmes enceintes atteintes de la grippe peuvent utiliser une solution nasale d’eau saline. Mais pour prévenir efficacement la grippe, la solution est de se faire vacciner.

Se prévenir efficacement de la grippe

La vaccination antigrippale est conseillée même en cas de grossesse pour se protéger contre le virus de la maladie. La souche vaccinale est autorisée aux femmes enceintes vu qu’elle est bien tolérée et qu’elle comprend des fragments purifiés qui ne peuvent générer la grippe ni ses effets secondaires. Inactive, elle ne présente donc pas de risque pour la grossesse et pour le fœtus. De plus, c’est différent d’un vaccin produit avec un virus vivant, et donc, actif. La vaccination peut être faite à tout moment de la grossesse, mais dans l’idéal, il faut se faire vacciner avant l’épidémie de la grippe, notamment au mois d’octobre. Si la femme enceinte est atteinte d’une maladie chronique respiratoire ou cardiaque, elle doit se faire vacciner au début de sa grossesse. Les professionnels de santé recommandent donc la vaccination à toutes les femmes enceintes pour les protéger, mais aussi, pour donner une protection au bébé par le transfert d’anticorps maternel après la naissance. Les anticorps vont traverser le placenta pour être transmis au fœtus, et ils persistent entre 3 et 6 mois après l’accouchement. Ainsi, les nourrissons dont la mère a été vaccinée contre la grippe ont moins de chance d’attraper cette maladie l’année suivant sa naissance. Pour information, l’organisme est immunisé contre la grippe durant une quinzaine de jours après l’injection du vaccin.

Le vaccin antigrippal et les recherches scientifiques

Selon différentes études scientifiques menées sur des milliers de femmes qui attendent un enfant, le vaccin contre la grippe est sans risque au cours de la grossesse. Il n’est lié à aucun retard de croissance, maladie maternelle, fausse couche, maladie infantile ou malformation fœtale, bien au contraire, il réduit les risques de complications graves. Les femmes enceintes peuvent donc se faire vacciner contre la grippe au même titre que les autres personnes à risque. Pour l’effet secondaire du vaccin antigrippal, c’est juste une petite inflammation souvent douloureuse à l’endroit de la piqûre. À noter que l’Assurance maladie rembourse le vaccin antigrippal pour les femmes enceintes, mais il faut que ce soit prescrit par une sage-femme, un gynécologue ou un médecin. Pour les personnes à risque présentant un bon de vaccination, la prise en charge est 100 %. Notez également que la protection du vaccin antigrippal ne dépasse pas une année, il faut donc faire la vaccination tous les ans. La femme enceinte vaccinée est protégée, et elle protège en même temps l’enfant qu’elle porte.

Les précautions à prendre en cas de grippe

Outre la vaccination, il existe des réflexes simples à adopter pour prévenir la grippe ainsi que tous les maux d’hiver. Il faut se laver les mains de manière régulière et tousser ou éternuer dans le coude afin d’avoir les mains propres. Il faut également penser à utiliser à un mouchoir à usage unique et à le jeter directement dans la poubelle après utilisation. Quand on est malade, on porte également un masque jetable pour éviter de répandre le virus de la grippe, surtout aux personnes âgées et aux nourrissons.

Découvrez aussi Enceinte et pilule : quels sont les risques ?

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.