Femmes enceintes et PCB : garder ses distances

0
585

L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) recommande de mieux protéger les femmes enceintes et les enfants des PCB (polychlorobiphényles).

Ces polychlorobiphényles (PCB) étaient utilisés dans plusieurs produits de consommation tels que des transformateurs ou encore des condensateurs. Interdits à la vente en France depuis 1987, ils ont tout de même pollué les cours d’eau durant de nombreuses années. Les PCB sont considérés par l’ONU comme l’un des douze polluants organiques persistants les plus dangereux.

Dans un avis, l’AFSSA explique que, « sur la base des effets sur le développement neurologique de l’enfant in utero », 700 ng PCB totaux par gramme de lipides plasmatiques pour les femmes enceintes ou susceptibles de le devenir (fillettes et adolescentes incluses) est une valeur d’imprégnation critique. Pour le reste de la population, l’agence propose, à titre indicatif, une valeur d’imprégnation critique de 1.800ng PCB totaux par gramme dans le sang.

Ces résultats “montrent qu’une attention particulière mérite d’être portée au suivi de l’exposition aux femmes enceintes (…) et allaitantes, en raison de la vulnérabilité particulière du système nerveux central en développement aux effets des PCB”.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.