Antidépresseurs et grossesse : y a-t-il des risques ?

0
741

Selon une étude publiée le 23 septembre dernier dans le British Medical Journal, certains antidépresseurs pris pendant la grossesse augmenteraient le risque de malformation cardiaque pour le bébé.

Les chercheurs de l’Université d’Aarhus (Danemark) enquêtent sur les éventuels liens entre des antidépresseurs pris pendant la grossesse et les malformations congénitales majeures. Ils ont suivi pour cela 493 113 enfants nés au Danemark entre 1996 et 2003.

En étudiant les antidépresseurs de la classe des « inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine », il leur est apparu que les femmes qui prennent ce type de traitements, en particulier avec les molécules sertraline et citalopram (soit des produits comme le Zoloft – ou Lustral – et le Celexa) avaient quatre fois plus de risque de mettre au monde un enfant souffrant d’une malformation cardiaque. Des malformations surtout situées au niveau de la paroi qui sépare le côté droit du côté gauche du cœur, qui se règleraient d’elles-mêmes ou nécessiteraient une chirurgie. Toutefois, les chercheurs précisent que les risques absolus sont minimes.

Plusieurs femmes tombent chaque année enceintes alors qu’elles sont sous antidépresseurs et il y aurait bien plus de risques, pour certaines, à arrêter leur traitement pendant la grossesse. Le risque de rechute et dans une grave dépression peut entraîner des comportements autodestructeurs délétères pour bébé.

Quelle que soit votre situation, si vous prenez des antidépresseur et que vous êtes enceinte un suivi très régulier avec votre psychiatre est recommandé.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.