La couvade : manifestation psychosomatique du bouleversement psychique

0
855

Le terme de « couvade » est emprunté à un rituel spécifique permettant d’associer le père à la grossesse de sa femme dans certaines sociétés traditionnelles. Dommage qu’il n’existe rien de tel chez nous ! Car du coup, c’est le corps qui exprime les conflits psychiques des futurs papas. Des hommes en viennent à ressentir certains symptômes de la grossesse de leur femme…


Le transfert du futur père

Prise de poids, fringales, nausées, douleurs dentaires, lombaires, ventrale, modification hormonale (le taux de prolactine – hormone de la lactation – augmente, celui de progestérone baisse) : tout peut arriver à ceux qui vivent une « couvade » ! Et même parfois, après la naissance de l’enfant, un véritable baby blues.

L’homme, parce qu’il ne porte pas l’enfant dans son ventre, peut se sentir vide, et sans le savoir, éprouver un sentiment de frustration mêlée de jalousie. Il chercherait alors un moyen d’attirer l’attention, de se faire remarquer des amis et de la famille qui se concentrent un peu trop sur la maman… Le plus souvent, le syndrome de couvade commence à la fin du premier trimestre et augmente progressivement jusqu’au troisième trimestre. Patience : il s’interrompt à la naissance du bébé…

Un quotidien chamboulé à l’arrivée du bébé

Lorsque l’enfant paraît, la vie conjugale n’est plus forcément un long fleuve tranquille. Bébé peut agir comme un catalyseur, révéler ou exacerber des problèmes existants, notamment si l’un (souvent le père) a l’impression que l’autre s’occupe plus du bébé et se sent délaissé. « 20 à 25 % des couples se séparent dans les premiers mois après la naissance de bébé. Et ce chiffre est en progression constante, estime le docteur Bernard Geberowicz.

 Il ne faut pas imaginer que rien ne va changer avec l’arrivée de bébé ! Elle provoque une crise, mais cela ne débouche pas forcément sur une séparation. Au contraire, cela peut être positif », tempère-t-il. Quoi qu’il en soit, le bébé va modifier l’équilibre, et c’est bien normal. « Le tout est de le savoir et de s’y préparer », conclut l’auteur. Alors si vous avez dans l’idée de faire un bébé pour ressouder les liens du couple, laissez tomber !

Conseils aux futurs papas pour rentrer en contact avec bébé

Avant la naissance : pratiquez l’haptonomie dans le cadre de la préparation à la naissance.

Après la naissance : prenez un congé paternité, soit trois jours à partir du moment où l’enfant est né, et onze jours à poser ensuite dans les quatre mois qui suivent la naissance. Si vous avez peu de vacances,  prenez donc vos 14 jours dès le début, histoire de ne pas « rater » l’occasion de prendre sa place dans la famille…

Pour ceux qui en veulent plus, il existe le complément de libre choix d’activité pour le premier enfant : versé par la CAF, il permet après la naissance de bébé de reprendre une activité à 80, 50%, voire d’arrêter pendant six mois. Attention : à prendre immédiatement après le congé paternité. Si vous faîtes la demande quand bébé a un mois, ce n’est plus possible ! Plus de renseignement sur www.caf.fr

« On a l’impression de perdre un peu d’argent, mais au final, quand on compte la nounou en moins, les déplacements, on s’y retrouve, voire même, on y gagne si on a pas un gros salaire. Et puis, passer plus de temps avec son enfant n’a pas de prix… », assure un jeune papa.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.