Tout savoir sur la grossesse cryptique

0
261
grossesse cryptique

Attendre un enfant sans le savoir, c’est bel et bien une réalité, mais c’est rare. C’est ce qu’on appelle une grossesse cryptique. Les femmes concernées par ce phénomène ne se rendent compte qu’elles sont enceintes qu’aux dernières semaines de la gestation ou au moment de l’accouchement. Pour tout savoir sur la grossesse cryptique, lisez attentivement tout ce qui va suivre.

Qu’est-ce qu’on entend par grossesse cryptique ?

La grossesse cryptique qu’on appelle aussi grossesse furtive est le fait d’être enceinte sans le savoir. Le bébé est dans le ventre, mais il se trouve à l’arrière de l’utérus, en remontant la moelle épinière. La grossesse cryptique n’est confirmée qu’à la 20ème semaine de gestation ou avant d’accoucher. C’est possible, car les symptômes de la gestation sont très subtils. Certaines femmes ressentent des contractions précoces du travail, mais elles les considèrent comme des crampes habituelles lors des menstruations. De plus, elle n’est pas détectée par les techniques conventionnelles de test médical, car la quantité de hCG (hormone chorionique gonadotrope) est faible pour être aperçue par une analyse de sang ou d’urine, le fœtus passe donc inaperçu par les médecins. On pourrait penser que la grossesse cryptique est un déni de grossesse, mais il ne s’agit pas d’un déni conscient par la mère, c’est plutôt un déni de l’organisme. Les femmes concernées par la grossesse cryptique sont celles a qui on aurait dit qu’elles ne peuvent pas enfanter ou celles qui ont fait une stérilisation. Ainsi, le taux de hCG est faible et provoque ainsi une gestation non détectée.

Les causes de la grossesse cryptique

La grossesse cryptique peut avoir plusieurs causes, mais en général, ça résulte d’un déséquilibre hormonal ou des soucis d’ordre psychologique.

  • Une grossesse récente: Une femme peut être enceinte peu de temps après la naissance puisque les taux d’hormones ne reviennent pas à la normale. Ces derniers et l’allaitement peuvent conduire à l’organisme de retarder l’ovulation et les règles plusieurs mois.
  • Le SOPK (Syndrome des Ovaires Polykystiques): Ce sont des petits kystes sur les ovaires, et ils entraînent un déséquilibre hormonal. L’état de ce syndrome augmente à mesure que les modifications de mode de vie se déroulent rapidement.
  • Un taux faible de graisses corporelles: Chez les femmes avec un faible taux de gras corporels et celles qui pratiquent des activités sportives, on constate une grande fluctuation des niveaux d’hormones. Les règles peuvent s’arrêter pendant des mois, et ça rend difficile la découverte d’une grossesse.
  • Une péri-ménopause: C’est la période entre le moment où les menstruations deviennent moins régulières et le moment où elles stoppent complètement. La femme présente des symptômes de la ménopause, et ça complique la détection de la gestation.
  • Le stress : Avec le mode de vie actuel, on est souvent stressé, et c’est l’une des raisons qui participe à la fluctuation des taux d’hormones. Le stress dupe les tests de grossesse et modifie la chimie de l’organisme.
  • Les contraceptifs: La majorité de ces produits contraceptifs comme les dispositifs intra-utérins (DIU) et les pilules renferment des hormones affectant les hormones naturellement présentes dans l’organisme. Ils empêchent la grossesse, mais il est possible de tomber enceinte même en les prenant.

Les symptômes de la grossesse cryptique

Les symptômes de la grossesse cryptique sont proches de ceux d’une grossesse normale. Ci-après les signes et les raisons pour lesquelles la grossesse cryptique n’est pas découverte.

  • La grossesse cryptique passe inaperçue, car les symptômes typiques de la grossesse comme les vomissements et les nausées sont légers. Ils sont facilement être mélangés avec d’autres conditions de santé comme une indigestion ou une grippe intestinale.
  • On constate des saignements durant la grossesse cryptique, ils sont de courtes durées, mais c’est suffisant pour laisser penser à un cycle menstruel classique, et ça écarte naturellement les symptômes de la grossesse.
  • Dans le cas d’une grossesse cryptique, la femme remarque des mouvements dans l’utérus, mais elle y voit des gaz qui passent dans son organisme, et ça ne fait qu’ajouter de la confusion.

Le risque pour l’enfant à naître

La majorité des grossesses cryptiques durent plus longtemps que les grossesses classiques, car l’hormone hCG n’est pas assimilée par le corps, il ne reçoit pas les signaux pour se focaliser sur le développement du fœtus. Ce dernier se développe, mais à un rythme lent. Pour information, la grossesse cryptique peut durer plus de 40 semaines, voire même jusqu’à 2 ans. Aussi, la femme enceinte n’est pas consciente de son état, et elle ne pense pas aux soins prénatals. Donc, elle ne va pas éviter de fumer et de boire des boissons alcooliques, et ça risque de nuire à la santé du bébé. Mais encore, il peut y avoir des complications pour la future maman comme le diabète et l’hypertension. Il est réellement possible de prévenir la grossesse cryptique. Au cas où vous ressentez des changements ou des douleurs au niveau de votre région pelvienne ou de votre abdomen, n’attendez pas longtemps pour voir un médecin. Également, si vous n’avez pas vos menstruations régulièrement, informez votre gynécologue pour faire un examen détaillé. N’oubliez pas que la grossesse cryptique bouleversera votre vie puisque vous n’avez pas le temps de vous préparer. De ce fait, soyez consciente des risques, et faites état de votre santé génésique auprès de votre gynécologue.

Poursuivez votre lecture avec Tout savoir sur le cycle féminin.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.