Le fœtus plus fort que maman ?

0
902

Une nouvelle étude américaine montre les influences du fœtus sur la mère. Les hormones sont pointées du doigt ainsi que l’incidence du comportement de la mère sur le développement du cerveau du fœtus.

Une étude publiée récemment par « Current Directions in Psychological Science » pointe l’impact du fœtus sur le cerveau de maman. Selon Laura M.Glynn, psychologue universitaire en Californie, 3 facteurs influenceraient le bien-être de la mère. Il y a d’abord le rôle des hormones, puisqu’une femme ne connaitra jamais un chamboulement hormonal aussi important que pendant la grossesse. Ces hormones de la reproduction permettraient de préparer le cerveau aux exigences de la maternité. Elles baisseraient le stress en augmentant la sensibilité aux besoins de bébé.

Intervient ensuite la manière dont s’adapte le fœtus au comportement alimentaire de maman. La malnutrition ne l’affectera pas mais le risque d’obésité en mangeant normalement après la naissance sera accru. De même l’anxiété maternelle peut empêcher la formation des capacités cognitives du bébé alors qu’à partir d’un certain seuil, les hormones du stress pourraient les développer…Enfin l’étude souligne l’importance de l’agitation du fœtus. Ses mouvements induiraient des conséquences physiologiques sur la mère. Accentuation du rythme cardiaque, plus grande conductivité de la peau, les cellules fœtales passent également du placenta au cerveau par le sang, et cela optimiserait le comportement maternel. Dans tous les cas un approfondissement des recherches est indispensable pour confirmer ces découvertes qui pourraient permettre des interventions plus efficaces sur les mères « à risque ».

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.