Eviter une fausse couche : le cerclage

0
1586

Le cerclage est une technique chirurgicale visant à renforcer le col de l’utérus pour éviter fausses couches et accouchements prématurés. Son efficacité n’est cependant  pas évidente pour tout le monde…

Le cerclage est une intervention médicale qui a pour but de renforcer un col de l’utérus “défaillant”.

Chez certaines femmes, le col de l’utérus n’est pas assez « tonique ». En cas de grossesse, il n’est pas suffisamment fort pour retenir l’enfant : on parle de problème de « béance ».  Cela peut entraîner des accouchements prématurés ou des fausses couches. Le médecin peut alors préconiser un cerclage.

L’opération se fait « à froid », à trois mois de grossesse (une fois le risque de fausse couche chromosomique passé), ou « à chaud », lors du deuxième trimestre, si l’ouverture du col de l’uterus est trop importante.

Le cerclage : une opération en 5 minutes

L’opération de cerclage est prescrite par le médecin ou par le gynécologue. Elle peut être réalisée sous anesthésie générale ou locale. Elle se fait par voie naturelle, en passant par le vagin. Le médecin passe une bande ou un fil de nylon autour du col de l’utérus, serre puis fait un nœud. L’opération dure de 5 à 25 minutes. La patiente est gardée en observation de 12 à 24h et peut souvent rentrer chez elle le soir même.

Aux alentours du huitième mois, le gynécologue sectionne le fil. Cette opération se déroule lors d’une simple consultation. Elle se fait lorsque le risque d’une prématurité dangereuse est écartée. L’accouchement débute en général quelques jours après la section du fil.

Prendre en compte les antécédents avant tout

Comme toute intervention sous anesthésie, le cerclage comporte des risques, même s’ils sont faibles : une infection ou une rupture de la poche des eaux peuvent entrainer une fausse couche.

Le cerclage est donc conseillé aux femmes « à risque » ayant déjà fait une ou plusieurs fausses couches. La faiblesse du col de l’utérus est en général congénital, mais il peut être du à une opération précédente ou à une interruption volontaire de grossesse. 

 

Cerclage : pas d’effets secondaires… et pas d’effets du tout ?

Le cerclage est loin d’être une évidence. Si tout le monde s’accord à dire qu’il n’entraîne pas d’effets secondaires, son efficacité n’es pas non plus tout à fait avérée. Selon des statistiques, son efficacité contre les fausses couches serait même nul.

Attention : le cerclage ne doit en tout cas pas remplacer les recommandations habituelles. Pour les grossesses “fragiles”, le repos reste la meilleure arme. En cas de cerclage, un arrête de travail de quelques jours est en général prescrit.Mieux vaut par la suite continuer à pratiquer un minimum d’activité.

Le cerclage se pratique en cas de grossesse à risque : consultez votre médecin à la moindre “anomalie” : fièvre, mal au dos ou au ventre, perte sanguine ou perte de liquide.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.