Lit anti-reflux: une histoire Belge?

0
860

Le service de presse du service pédiatrique de l’hôpital AZ-VUB à Bruxelles vient d’annoncer la création d’un lit anti-régurgitation. Présenté comme une solution nouvelle pour lutter contre une pathologie réelle et sérieuse des nouveaux-nés, ce lit pourrait avoir l’apparence d’un canular au regard de son prix. A vous de juger…

Quand la régurgitation de bébé est un vrai problème

Rappelons d’abord que la régurgitation de bébé les premiers mois est un phénomène naturel.  Il ne faut pas trop vite l’associer à des problèmes digestifs. L’oesophage de bébé n’est pas encore mature et le clapet qui l’obture et pourrait empêcher les remontées de lait ne remplit pas encore parfaitement son rôle. La régurgitation de bébé est donc bien souvent comparable à ce qui peut se passer quand on couche une bouteille remplie sans l’avoir rebouchée.

A 3 ou 4 mois, bébé régurgite donc régulièrement plusieurs fois par jours sans qu’il faille s’en inquiéter.

Il arrive par contre que la régurgitation soit plus fréquente et qu’elle occasionne une véritable gêne pour bébé. Il devient irritable et les parents se trouvent démunis devant sa détresse.

Quels remèdes contre la régurgitation de bébé?

Le premier remède contre la régurgitation est en général de changer le lait de bébé. Des laits anti-régurgitation sont disponibles sur le marché. Quand le changer de régime ne suffit pas, on a recours a un traitement médicamenteux, une arme lourde pour le petit organisme de bébé.

La revue médicale “Archives of Disease in Childhood” du groupe “British Medical Journal” a publié récemment les résultats d’une étude clinique entamée fin 2006 dans le service de gastro-entérologie pédiatrique de l’hôpital universitaire de Bruxelles (UZ Brussel) sur l’utilisation d’un lit incliné à 45 degrés pour lutter contre le reflux oesophagien des tout petits. Le lit a été testé chez un groupe de bébés qui régurgitaient et pleuraient beaucoup et chez qui le changement de lait et le traitment médicamenteux n’avait pas apporté d’amélioration.

Les résultats sont conséquents puisque l’utilisation de ce lit a permis de réduire les régurgitations et les pleurs chez 3/4 des bébés.

Faire du neuf avec du vieux!

Si les résultats de l’étude sont édifiants. Si cette étude apporte une vraie connaissance sur le traitement du reflux gastro-oesophagien du nouveau né, est-on obligé pour autant de faire la promotion de ce lit annoncé à grand renfort de communication comme inédit et coûtant environ 1000 €?

Pour ce qui est de la nouveauté, n’en déplaise aux magazines parentaux qui se sont empressés de faire la publicité de ce lit “miraculeux”, une simple étude de marché aurait permis de se rendre compte que des matelas anti-régurgitation sont déjà dipsonibles à la location en France depuis belles lurettes.

De plus, la première maman venue, avec un peu de bon sens, n’a pas attendu que des péditres, fussent-ils Belges, inventent un lit en pente pour surélever la tête de leur enfant au moment du coucher pour calmer ses problèmes de régurgitation.

Pour conclure, emprutons aux “Enfants du Paradis” de Marcel Carné cette réplique : “La nouveauté, c’est vieux comme le monde.”

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.