Quelques pistes pour se ressaisir et limiter les risques de burn-out parental

0
404

Pour se convaincre d’une idée de perfection dans leur parentalité, nombreux sont les parents qui se laisse envahir par le burn-out à force de se mettre la pression. Vouloir à tout prix être parfait au travail, jouer le rôle d’un bon parent (père ou mère) ramène le plus souvent à un épuisement physique et morale et une frustration donnant une sensation d’inutilité. La bonne nouvelle est qu’il est bien possible de l’éviter et de jouer pleinement son rôle de parent en acceptant les irrégularités qui se présentent à vous. Nous vous proposons dans cet articles quelques pistes à suivre pour éviter les risques du burn-out parental.

Piste 1 : Acceptez votre imperfection et lâchez prise

Pour la plupart des parents atteints du burn-out parental, ils ont tendance à tout rendre parfait, ce qui quasiment impossible. Il vous donc abandonner votre soif de perfection et accepter les choses telles qu’elles sont. Qu’il s’agisse de votre travail, de votre vie de couple, de.la vie de vos enfants, il faut apprendre à lâcher prise. Il vous sera facile lorsque vous acceptez les imperfections autour de vous et que vous vivez avec elle au lieu de vouloir que tout soit nickel. Il faut être moins rigoureux envers vous-même, cultivez la bienveillance envers votre personne et arrêtez de vous culpabiliser.

Piste 2 : Renouvelez vos forces en prenant du temps pour vous-même

Un autre détail à prendre en compte pour ne pas exploser est de prendre du temps pour vous-même. La majorité des parents dans la plupart des cas, ne pensent uniquement au bien-être de leur progéniture et ça s’arrête là ! Vous devez savoir qu’avant de devenir parent, vous étiez un homme, une femme qui avaient des envies. Il faut que vous vous planifiez de telle sorte d’avoir du temps pour vous-même. Il vous faut vous ressourcer, reprendre vos forces et cela n’est possible que lorsque vous vous retrouvez avec vous-même, lorsque vous vous détendez ou pratiquez le jeu que vous aimez tant. Il est d’ailleurs un point focal qui détermine le progrès de votre vie quotidienne, celle de votre petite famille et le contrôle de vos humeurs.

Piste 3 : N’hésitez pas à demander de l’aide pour ne pas être victime de l’épuisement parental

La plupart des parents qui tombe dans le piège du burn-out sont ceux qui par culpabilité ou par honte évite de demander de l’aide. Pourtant, il est très important de s’ouvrir à qui veut l’entendre pour se libérer et se détendre. Vous pouvez vous ouvrir à votre conjoint ou à vos parents ou encore à un ami ou un voisin pour avoir plus de conseils ou de relais quand vous vous sentez épuisé. Ou carrément, demandez les services d’un baby-sitter pour vous éviter le stress et l’épuisement chronique qui finit par entraîner le burn-out. Il ne servira à rien de rester seul ou renfermé sur vous-même. Vous risquez de peter les plombs. Demander de l’aide entant que parent ne devrait pas vous poser un problème.

Conclusion

Le burn-out peut bien être évité si vous décidez de lâcher prise et de trouver du temps pour vous-même sans oublier de demander de l’aide quand besoin se fera sentir. Être parent nécessite beaucoup de courage.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.