Sexe du bébé : laissons sa chance à la nature

0
974

Récurrent dans les pays asiatiques, la sélection du sexe des embryons se propage en Occident. Les associations féministes s’insurgent.

Inde, Chine, Corée du Sud… Des pays avec pour point commun une pratique démographiquement dangereuse : la sélection du sexe des bébés. Un procédé qui tendrait à s’exporter en occident. Au Canada notamment, ou certains groupes d’immigrants perpétuent ces pratiques. Les réactions ont été immédiates puisqu’un éditorial du Canadian Medical Association Journal (CMAJ), propose l’interdiction de la divulgation du sexe du fœtus avant qu’il n’atteigne le septième mois de grossesse.

Aujourd’hui le ratio naturel penche déjà en faveur de la masculinité avec 105 garçons pour 100 filles. Au Canada il est légèrement supérieur à environ 1.08. Cependant on constate une augmentation importante de ce chiffre dès lors que les premières naissances sont féminines. Par exemple à la troisième naissance, il passe à 1.39 pour les chinois, coréens et vietnamiens qui ont déjà eu deux précédentes filles et culmine à 1.90 en Inde. C’est-à-dire que quasiment deux garçons indiens naissent pour une seule fille.

Les techniques de dépistage de plus en plus évolués et généralisés participent à l’évolution de cette problématique. Par ailleurs cette pratique constitue aussi une atteinte aux droits des femmes pour les associations féministes et Gwen Landolt, vice présidente de REAL Woman of Canada, pour qui protéger des femmes qui ne sont pas encore nées est « quelque chose de secondaire » par rapport à l’opportunité du choix.  Choisir : c’est le droit, bafoué, de ces femmes qui n’ont qu’une petite marge de manœuvre sur la décision du sexe.

Un premier pas a été fait en 2004 par la loi canadienne pour interdire ces coutumes historiquement considérées comme un phénomène asiatique. En effet il est désormais interdit de sélectionner le sexe des embryons à implanter lors des Fécondation In Vitro, mais la loi ne protège pas le fœtus résultant, d’une sélection sur la base du genre quand le sexe du bébé est connu, vers la septième semaine pour les tests les plus rapides.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.