Etats Généraux de la prématurité: s’organiser pour mieux l’accompagner

0
727

La prématurité est la principale cause de décès chez les nouveau-nés. Médecins, parents et politiques appellent à la mobilisation pour la mise en place d’un “plan prématurité.”

La prématurité c’est 6.6% de l’ensemble des naissances vivantes en France, 7,4% (morts nés inclus) soit 60 000 enfants qui naissent prématurés tous les ans et c’est 15 millions de naissances dans le monde. Ce chiffre est en régulière augmentation et place la France au 10e rang en Europe.

La prématurité est la principale cause de décès chez les nouveau-nés. La grande prématurité (naissance avant 7 mois de grossesse) est responsable de 5% de séquelles neurologiques sévères et de 35% d’anomalies neurodéveloppementales modérées ou mineures. La très grande prématurité (naissance avant 6 mois de grossesse) est associée à 4 fois plus de difficultés scolaires.

Face à ce constat, l’association SOS Préma et la Société Française de Néonatologie décidaient en octobre 2012 de fonder le Collectif Prématurité. Leur objectif : dresser un état des lieux de la prématurité en France et proposer des axes d’actions à mener pour en améliorer la prévention et la prise en charge.

Un an après, fort des échanges initiés mais préoccupés par l’absence d’une volonté politique propre à redresser une situation toujours plus préoccupante, le Collectif Prématurité organise les premiers Etats Généraux de la Prématurité à l’Assemblée Nationale, sous le Haut Patronage de Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé et en présence de Mme Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes. Avec cet événement, le Collectif appelle à la mobilisation de tous pour alerter les pouvoirs publics et aboutir à la mise en place d’un « Plan pour la Prématurité».

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.