Le yoga pour les futures mamans

0
628
Le yoga en plus d’être bon pour le corps et l’esprit se révèle être un remède pour les maux de grossesse et un moyen de faciliter l’accouchement…

Le yoga comme “médicament”

 

Les médicaments sont à bannir de la consommation des femmes enceinte. L’homéopathie est une façon douce de soigner les maux qui accompagnent la grossesse. Il en existe une autre et qui a, en plus, le mérite d’être bénéfique pour le corps et l’esprit : le yoga.
 
Il existe en effet des postures (asanas) pour résoudre les petits soucis amenés par la grossesse : elles peuvent calmer les nausées, résoudre les problèmes de rétention d’eau, soulager le mal de dos, et même estomper les vergetures.
 

Les postures à privilégier sont notamment :

_celle du chat : à quatre pattes, le dos rond et la tête baissée sur l’inspiration, la tête vers le haut et le bas du dos creusé sur l’expiration. Idéal pour soulager le mal de dos.

_celle allongée sur le coté les jambes repliées avec un coussin sous la tête, un autre entre les genoux et encore un entre les chevilles. Idéal pour calmer les nausées.

Le yoga comme faciliteur d’accouchement

Le yoga peut également simplement améliorer le quotidien de la femme enceinte et lui permettre de s’épanouir dans sa grossesse : En effet, le but du yoga est d’harmoniser le corps et l’esprit en travaillant sur la respiration afin de se détendre et gagner de la sérénité. Cela détend les muscles et les nerfs !

 

Le yoga facilite donc également la mise au monde de l’enfant puisque la détente et la maitrise de la respiration sont essentielles au bon déroulement d’un accouchement! Le yoga permet de mieux préparer la naissance de bébé en permettent à la maman d’acquérir des techniques de respiration, du tonus, et de travailler les muscles sollicités lors de l’accouchement.

 

Attention, toutefois, à ne pas prendre certaines postures qui sont déconseillées aux femmes enceintes car elles exercent une pression sur l’utérus, il est donc préférable de pratiquer le yoga dans le cadre d’un cours et de prévenir le professeur de son état.

 

La posture suivante permet de préparer l’accouchement : 

Allongée sur le dos, genoux repliés sous la poitrine, attraper orteils et essayer de tendre les jambes. Permet de relâcher le périné.

 

Wenn qui a pratiquéle yoga durant sa grossesse témoigne de ses bienfaits : « j’avais cette impression que ma fille faisait du yoga avec moi , et répondait à mes stimulis , j’ai vite compris quelles asanas elle préférait ainsi que celles qu’elle aimait le moins .L’accouchement s’est bien déroulé , les respirations apprises m’ont énormément aidée ! »

 

Enfin, pratiquer le yoga pendant votre grossesse aurait même des effets bénéfiques à long terme sur votre enfant. « J’enseigne aujourd’hui aux fils et aux filles des 1ères femmes qui ont suivi mes cours pendant la grossesse. Ce qui me frappe en eux c’est que, à la différence des autres garçons et filles de leur âge, ils ont des corps merveilleusement souples et gracieux » explique Rosalind Widdowson, professeur de yoga. Vous pouvez vous renseigner davantage dans son livre Yoga pour Femme Enceinte…

 

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.